Eglise réveillée Un pasteur arrêté pour avoir extorqué des millions de FCFA à ses fidèles contre des visas canadiens

Eglise réveillée : Un pasteur arrêté pour avoir extorqué des millions de FCFA à ses fidèles contre des visas canadiens

En détention à la prison centrale de Kondengui le pasteur Tanwie Amandor est poursuivi pour escroquerie. M. Nkachop Kinsley et plusieurs autres membres d’une église de réveil l’accusent de leur avoir extorqué d’importants fonds estimés à une dizaine de millions de francs en leur promettant l’obtention des visas pour le Canada, rapporte le journal Kalara.

Selon l’accusation c’est à la suite d’une information relayée en 2019 sur les réseaux sociaux que les victimes ont déclaré avoir fait la connaissance de M. Tanwie par l’entregent desdits titres de voyages n’ayant pas abouti, les personnes abusées ont réclamé le remboursement des fonds litigieux.

Fatiguées d’attendre, lit-on, les victimes convaincues qu’elles faisaient l’objet d’une vaste escroquerie ont saisi la justice dans le but d’être rétablies dans leurs droits. Pendant son bref témoignage Tanwie a reconnu les faits qui lui sont imputés avant de préciser qu’il n’avait pas usé de publications sur les réseaux sociaux pour appâter les plaignants.

« C’est plutôt Nkachop Kinley, également pasteur dans mon église qui a conduit ces personnes vers moi à cause de la confiance qu’il me faisait. En réalité je prenais l’argent pour aider ces frères en Christ et non pour les escroquer. Seulement, je n’ai pas pu aller jusqu’au bout de ma mission parce que je suis tombé sur des mauvaises personnes qui m’ont abusé », a-t-il confié.

Restituer les fonds querellés

« Si je savais que cette histoire allait se terminer par la prison, je n’allais pas m’engager à prendre l’argent des frères », a-t-il noté.

Le pasteur a promis de ne plus recommencer de tels actes avant de s’engager à restituer les fonds querellés dès qu’il recouvre la liberté.

Le représentant du parquet a demandé au tribunal de déclarer Tanwie Amandor coupable des faits d’escroquerie et de lui accorder des circonstances atténuantes pour sa qualité de délinquant primaire et sa bonne tenue devant la barre. La décision du tribunal est attendue le 3 mars prochain.

Plus d'articles
La Corée du Nord va mettre fin à ses communications avec la Corée du Sud