Elizabeth II de retour au château de Windsor : pourquoi le prince Philip ne l’a pas suivie ?

Ce mercredi 7 octobre, The Daily Mail révèle que Sa Majesté Elizabeth II a plié bagage pour se réfugier à nouveau au château de Windsor, là où elle a été confinée dès le mois de mars 2020. Mais, cette fois-ci, la Reine s’y est rendue seule puisque le prince Philip, lui, est désormais à Sandringham et plus particulièrement à Wood Farm selon nos confrères d’outre-Manche. Pour rappel, le couple royal a séjourné dans le comté du Norfolk durant trois semaines après avoir écourté ses vacances à Balmoral, en Écosse, durant l’été. Des vacances bien méritées après un long confinement à Windsor.

La décision de séparer Sa Majesté Elizabeth II de son mari a été prise le mardi 6 octobre et elle provenait du prince Philip en personne. En effet, à 99 ans, lui qui s’est retiré de la vie publique en 2017, le duc d’Édimbourg passe la plupart de sa retraite dans la ferme isolée de son domaine du Norfolk, comme l’a expliqué The Mirror. C’est donc sans surprise qu’il souhaitait y rester, en dépit de la distance avec sa bien-aimée, et alors qu’une source proche de la Couronne avait affirmé qu’il serait renvoyé au château de Windsor, faute de personnel pouvant l’assister à Sandringham. Le problème aurait été résolu, pour son plus grand bonheur.

En effet, d’après The Sun, Sa Majesté Elizabeth II et le prince Philip sont plus proches que jamais suite à un confinement harmonieux. “Tous ceux qui l’ont vue récemment disent que la Reine semble mener une nouvelle vie car elle a adoré la chance de passer du bon temps avec Philip”, racontait un proche de la souveraine, “c’est la première fois depuis des années que la Reine peut passer du temps de qualité avec son mari.” De retour à Windsor, Sa Majesté Elizabeth II y passera son mois d’octobre 2020 avant de retrouver le palais de Buckingham à une date ultérieure.

Un choix venant tout droit de son personnel, souhaitant la protéger face à la reprise de la pandémie de coronavirus au Royaume-Uni. Aucun grand événement n’aura donc lieu, ni au palais ni à Windsor, jusqu’à la fin de l’année, conformément aux restrictions sanitaires de l’exécutif britannique. Et si elle est contrainte de s’éloigner de son cher et tendre, ses fêtes de fin d’année pourraient, elles aussi, être menacées.

Avec Closermag

Plus d'articles
Etats-Unis : L’administration Joe Biden se dessine