in

Emma Roberts : l’actrice en guerre avec sa mère sur Instagram

Emma Roberts pensait que si sa mère avait un iPhone, la vie serait plus simple pour toutes les deux. «Je me disais qu’on pourrait se faire des appels vidéo et s’envoyer des messages, que ce serait génial. Mais c’est la pire chose que j’ai jamais faite», a confié l’actrice de 29 ans à Jimmy Kimmel. La mère d’Emma, Kelly Cunningham, a commencé par créer une alerte Google à propos de sa fille. «Elle me demandait si j’avais vu telle photo de moi ou tel article sur moi. C’était une mauvaise idée. Et ensuite, elle s’est inscrite sur Instagram», s’est souvenue la jeune femme.

 

C’est à ce moment-là que les choses ont commencé à se dégrader. Au départ, Kelly n’avait que quelques centaines d’abonnés, puis quelques milliers. Selon Emma, sa maman n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle était en train de faire. «Elle a fini par discuter avec mes fans. Elle les remerciait pour leurs félicitations à propos de ma grossesse», a poursuivi la comédienne. Le problème, c’est qu’à cette époque, elle n’avait pas encore annoncé qu’elle était enceinte et faisait tout pour que cela reste secret.

«Quand je lui ai dit: «Maman, tu as révélé ma grossesse», elle m’a répondu que je l’avais déjà fait. Je lui ai rétorqué que c’était un tabloïd qui en avait parlé et elle m’a dit : «Oh, ce n’était pas clair», a raconté l’actrice. Finalement, Emma s’est décidée à bloquer sa mère sur Instagram, parce que c’était «sa seule arme».

 

 Heureusement, cela n’a duré que quelques heures. «C’est une guerre sur Instagram avec ma mère que je n’avais pas vue venir. Ce sera une bonne histoire à raconter au bébé», a conclu, philosophe, la jeune femme.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : le programme des obsèques de l’animateur Tony B Cool connu

Etats-Unis / Présidentielle : accusés de parti pris, les patrons de Facebook et Twitter vont être auditionnés