Emmanuel Macron : cet attentat auquel il a échappé un 14 juillet

Cible de plusieurs menaces depuis son élection, comme président de la République en France, Emmanuel Macron a évité peut-être le pire il y a trois ans de cela.

Le samedi 1er juillet 2017, un jeune homme de 23 ans habitant à Argenteuil (Val-d’Oise) avait été mis en examen pour entreprise individuelle terroriste d’après des informations de RMC. Il était présenté comme “proche de l’idéologie d’extrême-droite”. 

Ce dernier envisageait de s’attaquer au chef de l’Etat lors du traditionnel défilé du 14 juillet 2017, sur les Champs-Elysées (Paris). Cependant, il avait été signalé suite à une conversation sur un site de jeu vidéo. En effet, il avait formulé son intention d’acheter une arme de type kalachnikov dans le but de commettre un attentat contre Emmanuel Macron.

Des propos inquiétants qui ont rapidement alerté d’autres utilisateurs du site internet. Rapidement, des policiers sont venus l’arrêter à son domicile. Face aux forces de l’ordre, il avait expliqué vouloir faire un geste politique et avoir l’intention de s’en prendre “aux noirs, aux Arabes, aux juifs ou aux homosexuels”. Comme le rapportait RMC, il se décrivait lui-même comme “nationaliste”, selon ses déclarations.

Similaires