Interpellé pour violences conjugales, un médecin tousse volontairement sur des gendarmes

Un médecin du CHU de Tourcoing âgé de 66 ans a toussé délibérément sur les gendarmes qui ont tenté de l’interpeller samedi soir pour violence conjugale. 

L’homme, soupçonné d’avoir tenté d’étrangler sa femme samedi soir, à Cysoing, près de Lille, était ivre comme le relate Europe 1. Il a prétendu être porteur du coronavirus.

Pour se protéger, les forces de l’ordre l’ont équipé avec des gants et un masque pour l’emmener en garde à vue à la brigade. Mais le sexagénaire s’étant débarrassé des équipements aurait toussé sur eux dans le véhicule. 

“Il a toussé de manière exagérée en disant aux gendarmes, savoir que cela leur faisait peur”, ont précisé ceux-ci lors de son jugement, lundi. 

Les gendarmes l’ont gardé pour « violences conjugales et violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique. »

L’homme a été condamné lundi par le tribunal de Lille à trois ans de prison dont un an avec sursis pour avoir notamment toussé “de façon exagérée” en présence des gendarmes en disant être atteint du covid 19.

Selon son épouse, son conjoint “est en arrêt maladie suite à une suspicion de covid-19″.

Le médecin a également été condamné “à suivre des soins et à indemniser les parties civiles” ; il est interdit de “tout contact avec son épouse et de paraître au domicile”, par le parquet.

Les personnes présentes dans le véhicule font « l’objet d’une surveillance médicale ».

Similaires