Emmanuel Macron : encore une révélation sur la jeunesse du président

Décidément les secrets de jeunesse d’Emmanuel Macronfascinent plus d’un. Et pour les dénicher, certains vont très loin dans le passé pour les déterrer, c’est le cas d’Hervé Algalarrondo, ancien journaliste chez l’Obs et auteur, qui a sorti un livre où il revient sur la jeunesse d’Emmanuel Macron. Il donne la parole à un ancien professeur du président, qui s’est laissé aller à quelques confidences et qui a révélé, entre autres, l’étonnant surnom donné à Macron à son jeune âge. 

Dans son livre ”Deux jeunesses françaises”, paru le 20 janvier dernier aux éditions Grasset, Algalarrondo dresse le portrait d’Emmanuel Macron : Sur la route d’Amiens, et donc de la jeunesse du chef de l’Etat.

En effet, Hervé a retrouvé un professeur de primaire du président de la République. Du nom d’Alain Brard et celui-ci a accepté de faire quelques confidences sur le petit garçon qu’était l’époux de Brigitte Macron. “Alain Brard appelait Emmanuel ‘ma petite encyclopédie’, note Hervé Algalarrondo. Et de rapporter les propos de l’enseignant. « Il lisait beaucoup, apportait des livres en classe, tout l’intéressait. Sa culture était nettement supérieure à la moyenne. En français, il était excellent, les textes qu’il écrivait étaient très riches ».

Le point faible d’Emmanuel Macron

Le jeune Emmanuel Macron ne pouvait exceller dans tous les domaines, enfin presque. Alain Brard confie que la seule “faiblesse” de son élève était les mathématiques. Toutefois, dans cette matière, ses notes tournaient autour de 18/20. Tout est donc relatif. “En vingt ans, c’est le meilleur élève que j’ai eu, celui qui m’a le plus marqué. Après son passage, quand il y avait un très bon élément, on se disait entre collègues, il est fort, mais pas autant qu’Emmanuel”, précise le professeur, visiblement marqué par ce gamin ensuite devenu ministre puis président.

Avec Gala

Plus d'articles
Frisson : Témoignages des personnes revenues à la vie après une mort clinique