in

Etats-Unis : « Black lives matter » peint devant la tour Trump

Dans la journée du jeudi 9 juillet, des manifestants antiracistes de la ville de New York, ont peint en lettres géantes devant la tour Trump, le slogan « Black lives matter », accusant le président américain Donald Trump de n’avoir pas soutenu le mouvement.

L’insertion professionnelle devient plus facile avec la recette du CNF

Une opération similaire avait remporté un franc succès début juin à Washington, où la maire démocrate avait fait peindre ces mots dans une rue menant à la Maison Blanche. Tout ceci, 6 semaines après la mort de George Floyd, tué par un policier Blanc à Minneapolis le 25 mai dernier.



Disparu depuis 2002, un virus rare et mortel identifié chez un chat en Italie

Mais cette fois-ci, c’est la prestigieuse avenue new-yorkaise qui est parée aux lettres du mouvement, sous les regards de nombreux photographes et cameramen de télévisions.

À la fin du marquage, le maire de la ville, Bill de Blasio, est venu ajouter quelques touches de jaune, avec d’autres responsables dont le révérend Al Sharpton, figure de la lutte pour la justice raciale.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Elizabeth II : pourquoi le baptême d’Archie était déjà signe de tension avec Meghan Markle ?

Voici comment protéger votre smartphone en période de chaleur