in

États-Unis : la Cour suprême ne s’oppose pas à la reprise des exécutions fédérales

La Cour suprême des États-Unis a refusé ce lundi 29 juin 2020 d’intervenir dans la décision du gouvernement de Donald Trump de reprendre les exécutions fédérales le 13 juillet 2020.

Des internautes boycottent la décision de L’Oréal et jettent leurs produits à la poubelle (vidéos)

 

Les exécutions ont été mises en veilleuse depuis 17 ans. La plus haute juridiction des États-Unis a refusé d’examiner un recours portant sur le mode d’injection létale retenue par l’administration républicaine. Sauf si une autre procédure connaît plus de succès, les États-Unis devraient donc exécuter le 13 juillet 2020 Daniel Lewis Lee, un partisan de la suprématie blanche condamné en 1999 à la peine capitale pour le meurtre d’un couple et d’une fillette de huit ans.

Covid-19 : 90 Togolais rapatriés ce samedi 27 juin 2020

 

La mère d’une des victimes a imploré le locataire de la Maison blanche d’accorder sa clémence au condamné. Mais le président n’a, pour l’instant, pas donné suite à cet appel. Par ailleurs, la majorité des Américains n’est pas favorable à cette pratique qui amène à sanctionner un criminel par la mort.



Vite mincir, est-ce dangereux ? La mise en garde d’une nutritionniste

L’OMS envoie une équipe en Chine pour déterminer l’origine du coronavirus