in

Etats-Unis : Un sénateur américain qualifie l’esclavage de “mal nécessaire”

La loi du sénateur Cotton concerne le projet 1619, lancé l’an dernier par le New York Times. Ce projet veut que les leçons d’histoire soient révisées à partir de l’année 1619, lorsque les premiers navires avec des esclaves à bord sont arrivés dans la colonie anglaise de l’époque. Selon le projet, il faudrait mettre davantage l’accent sur les conséquences de l’esclavage et sur la contribution des Noirs américains à l’histoire.

La France va commencer à rendre les objets d’art pillés en Afrique

Tom Cotton veut empêcher que le programme scolaire ne soit modifié parce que “l’esclavage était nécessaire”. Selon lui, les fondateurs des États-Unis ont toujours eu l’intention d’abolir l’esclavage à terme. “Le message du projet 1619 est faux. Notre pays n’a pas de racines racistes”.



Samsung développerait un smartphone à 6 caméras

Nikole Hannah-Jones, l’une des initiatrices du projet, a réagi sur Twitter. “Si l’esclavage  basé sur la couleur de la peau, où il était permis de violer, de torturer et de vendre des gens, est un mal nécessaire, alors il est difficile de trouver quelque chose qu’on ne peut pas justifier, tant que la fin justifie les moyens”.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Brésil / Covid-19 : Jair Bolsonaro visé par une plainte à la CPI

Cette influenceuse a perdu 60 kilos sans faire de régime : elle partage ses 5 astuces