in ,

Etude : Boire du thé régulièrement prolongerait l’espérance de vie

Avec plus de 25.000 tasses bues chaque seconde dans le monde, le thé est après l’eau la boisson la plus consommée sur la planète. On lui prête tantôt des propriétés anticancer, tantôt des pouvoirs antioxydants, entre autres vertus.

Une étude publiée le 9 janvier dans la revue European Journal of Preventive Cardiology et repéré par le site Slate, met un peu plus en évidence les bienfaits de cette boisson.

Tabac : les 5 mauvaises excuses des fumeurs pour ne pas arrêter

L’échantillon réuni par les scientifiques de l’Académie chinoise des sciences médicales pour les besoins de l’expérience est impressionnant: 100.902 adultes chinois·es de quinze provinces différentes, sans antécédents de crise cardiaque, d’AVC ou de cancer, ont été suivi·es pendant près de sept ans.

Cet immense panel a été divisé en deux groupes, selon la consommation de thé: d’un côté les personnes qui en buvaient moins de trois fois par semaine, de l’autre celles qui en consommaient davantage.

Donald Trump : Soleimani « aurait dû être éliminé il y a plusieurs années »

Moins de maladies cardiaques et d’AVC

Les résultats sont sans appel: les individus habitués à boire plus de thé ont une espérance de vie en moyenne supérieure de 1,26 année. En plus d’une vie plus longue, les adeptes régulièr·es de la boisson ont enregistré une baisse de 20% du risque de maladies cardiaques et d’AVC, et de 15% de celui de mourir toutes causes confondues comparé aux sujets de l’autre groupe.

Les scientifiques ont également analysé à quel point la durée de consommation de cette boisson a influencé la santé de 14.081 participant·es. Les personnes consommant du thé depuis au moins huit ans bénéficiaient d’une réduction de 39% du risque de développer une maladie cardiovasculaire ou un AVC et de 56% une maladie cardiaque létale, ainsi que d’une baisse du risque de mort toutes causes confondues de 29%.

Découvrez pourquoi l’eau n’est pas la meilleure boisson pour s’hydrater

Selon Dongfeng Gu, l’auteur principal de cette étude, «les principaux composés bioactifs du thé, à savoir les polyphénols, ne sont pas stockés dans le corps à long terme. Ainsi, une consommation fréquente de thé sur une période prolongée peut être nécessaire pour profiter de l’effet cardioprotecteur».

Faut-il privilégier le thé vert ou le thé noir? Il semblerait que le premier soit plus riche en polyphénols, qui protègent des maladies cardiovasculaires et de la tension artérielle. Le second, quant à lui, perdrait son effet antioxydant au moment de sa fermentation. Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, à vos théières!



Crash du Boeing 737 : les USA accusent l’Iran d’avoir abattu l’avion par erreur

Football : le Top 5 des joueurs africains à suivre en 2020