in

Explosions au Liban : la possibilité d’un « missile ou d’une bombe » évoquée par le président

Le Président Libanais, Michel Aoun, devant la presse, a parlé d’une « possible intervention extérieure » en évoquant un « éventuel missile » ou « une bombe ». Il a profité pour appeler Emmanuel Macron à lui fournir des images satellites de l’explosion.

3 adolescents avec un AK-47 s’introduisent dans la résidence de Trump en Floride

 

« Si la France n’envoie pas ces images, nous les demanderons à d’autres Etats, afin de savoir s’il s’agit d’une agression extérieure ou des conséquences d’une négligence. », a-t-il précisé.

Selon les explications « officielles » pourtant, les explosions proviendraient de 2 700 tonnes de nitrate d’ammonium, stockés dans le port de la ville.

Le président libanais a par ailleurs confié devant les journalistes que « vingt personnes sont déjà visées par l’enquête et les procédures », ajoutant que cela « prenait du temps ». Michel Aoun a en revanche réfuté la possibilité de faire appel à une enquête internationale, qui a « pour but de noyer la vérité ». « Je ressens la douleur du peuple », a développé le président, expliquant que « traduire en justice les responsables » serait « la seule façon pour les proches des victimes de pouvoir faire leur deuil ».

Incendie à Beyrouth : des personnalités et stars rendent hommage au Liban

Lors de cette conférence de presse, il a confirmé que « ce n’est pas sous le mandat de Michel Aoun que l’on touchera à la souveraineté libanaise », alors même que des changements politiques sont nécessaires. Des changements qui ne seront possibles que si des « conditions propices » sont réunies.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo / Concours d’entrée à l’EAMAU : un nouveau centre d’écrit annoncé

LdC : Man City enterre Zidane et ses poulains et décroche leur billet pour les quarts