Face au Coronavirus, l’Iran libère ses prisonniers

Le gouvernement iranien a temporairement libéré 54 000 personnes des prisons pour éviter la propagation du coronavirus après que le nombre de morts dans le pays a dépassé celui de l’Italie avec 92 morts ce mercredi.

Coronavirus : le nombre de nouveaux cas diminue, l’OMS salue les progrès

Ils ont également annoncé que le nombre total d’infections était passé à 2 922 et ont confirmé que le premier vice-président du pays, Eshaq Jahangiri, faisait partie des personnes à avoir contracté la maladie.

Le porte-parole du pouvoir judiciaire, Gholamhossein Esmaili, a déclaré aux journalistes que 54 000 détenus avaient été autorisés à sortir de prison après avoir été jugés négatifs au Covid-19 et payé une caution. Les « prisonniers de sécurité » condamnés à plus de cinq ans ne seront pas libérés.

Coronavirus : déjà 150 cas confirmés en Allemagne

Le ministère active également une équipe nationale de 300 000 agents de santé et spécialistes, a déclaré le vice-ministre de la Santé Ali Reza Reisy à l’agence de presse iranienne ILNA.

Le coronavirus originaire de la ville chinoise de Wuhan s’est maintenant propagé sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique, tuant plus de 3 000 personnes et infectant plus de 90 000 dans le monde.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Booba s’attaque à Roman Polanski sur Twitter

Coronavirus :L’Italie ferme ses écoles, et dans le monde on s’équipe