Facebook craint pour ses revenues de publicité avec la sortie de iOS 14

Les nouveaux réglages de confidentialité mis au point par Apple vont donner du fil à retordre à Facebook en ce qui concerne la collecte des informations.

A partir d’iOS 14, les utilisateurs vont directement être prévenus qu’une application cherche à récupérer leurs données personnelles, comme la localisation ou l’historique de navigation, pour affiner le ciblage publicitaire, rapporte CNBC.

WhatsApp prépare l’introduction d’une nouvelle option

 

Lors du premier lancement d’une application, un pop-up apparaîtra sur l’écran pour expliquer les autorisations demandées. Il sera possible d’autoriser ou de refuser la collecte de données d’un simple tap.

Facebook prévoit qu’une large part des utilisateurs refuse d’être suivie en permanence par une application et cela va fortement nuire à son modèle économique, bâti presque exclusivement sur la publicité.

Le réseau social a mis en garde ses partenaires. Les revenus liés à la publicité sur iOS pourraient chuter de plus de 50% sitôt la mise à jour disponible. En effet, le taux d’adoption des nouveaux systèmes d’exploitation monte très rapidement sur les plateformes d’Apple. Pour iOS 13 en septembre 2019, 20% des utilisateurs avaient fait la bascule vers le nouvel OS dans la première semaine.

Néanmoins, Apple propose une API baptisée SKAdNetwork qui permet aux applications de réaliser un suivi publicitaire, bien plus limité qu’auparavant, mais qui en échange n’affichera pas de pop-up pour prévenir l’utilisateur d’un suivi de ses activités.

Facebook va adopter cette interface de programmation dès la sortie d’iOS 14 à la place de l’identifiant unique associé à l’appareil. Pour le réseau social, l’actuel système de suivi sera « si inefficace qu’il n’y aurait aucun sens à le proposer dans iOS 14 ».

Facebook enterre la version «Lite» de son application

iOS 14 va apporter d’autres nouveautés en matière de confidentialité comme la localisation approximative qui n’indiquera aux applications qu’un emplacement aléatoire sur une zone de plusieurs kilomètres. Chaque application devra également lister les informations récoltées et l’utilisation qu’elle en fait sur sa page de téléchargement dans l’App Store. Apple retirera les logiciels qui ne respectent pas ces nouvelles règles de sa boutique en ligne.

 

Plus d'articles
Togo : comment un garçon de 14 ans est devenu le génie de Kpélé