in ,

Facebook/WhatsApp : Attention à ces faux “conseils” sur le coronavirus !

Alors que l’épidémie de coronavirus se propage en France, des chaînes de mails, messages WhatsApp, Facebook ou SMS circulent depuis le début du mois, et à grande vitesse depuis quelques jours, se répandant de manière massive.

Stromae : son épouse Coralie Barbier lui fait une déclaration d’amour

La plupart du temps, ces longs messages annoncent les conditions de transmission du Covid-19, ses symptômes et le moyen de lutter efficacement contre ce virus. Une grande partie des “conseils” et “informations” contenus dans ces messages sont en réalité faux ou infondés.
Les messages commencent la plupart du temps par une introduction laissant entendre que les conseils à suivre émanent d’une personne faisant autorité dans le monde de la santé : “un directeur urgentiste”, ou “un chercheur de l’Institut Pasteur”.
Dans un article de fact-checking visant à démonter la plupart des affirmations de ces messages, l’Agence France-Presse invite tout le monde à ne surtout pas relayer ces fake news.
Voici l’une de ces “informations”: “Le virus s’installe d’abord dans la gorge, provoquant une inflammation et une sensation de gorge sèche : ce symptôme dure 3 à 4 jours (…) le virus descend dans la trachée, s’installe dans les poumons causant une pneumonie. Ce passage a besoin d’environ 5 à 6 jours”.
C’est faux, répond l’AFP. “Selon les autorités sanitaires américaines (CDC) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les principaux symptômes demeurent la fièvre, la toux, la sensation d’essoufflement et des difficultés respiratoires”.

Arrêté au Paraguay, Ronaldinho se met encore dans de sales draps

L’ambiguïté est d’autant plus grande à la lecture de ces messages, car on y distille  souvent quelques bons conseils, comme le lavage de mains régulier ou l’éloignement des personnes contaminées. 



Coronavirus : Lionel Messi en appelle à la responsabilité de chacun

Gabon-après son retour, Ali Bongo démet de ses fonctions un très proche collaborateur

Coronavirus : le Gabon restreint des visas