in ,

Faure Gnassingbé et 9 autres dirigeants africains plaident pour un financement plus important du FIDA

Image d'archives

Dans une lettre conjointe, co-signée avec neufs de ses pairs du continent et adressée aux autres dirigeants du monde, le Président Faure Gnassingbé, a appelé lundi à un accroissement du financement en faveur du Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

Les chefs d’Etat ont plaidé pour un investissement accru dans les projets de développement de l’institution onusienne, afin de favoriser des communautés rurales dynamiques pouvant assurer une vie à l’abri de la pauvreté et de la faim.

« Il est aujourd’hui plus important que jamais d’investir dans le renforcement de la résilience des populations rurales pour assurer la sécurité alimentaire, protéger les moyens d’existence des populations rurales, garantir que les progrès accomplis au fil des ans ne seront pas réduits à néant et éviter que d’autres habitants des zones rurales ne basculent dans la pauvreté et la faim » ont-ils souligné.

Les leaders ont également exhorté chaque pays à augmenter significativement ses contributions à la 12ème reconstitution des ressources du FIDA (FIDA12).  Les ressources mobilisées devront aider, ont-ils insisté, à « la transformation des économies rurales et des systèmes alimentaires partout dans le monde, donner au Fonds, les moyens de doubler son impact d’ici à 2030 et de contribuer à éliminer la pauvreté et la faim ».

Créé en 1977, le FIDA est l’un des partenaires privilégiés du Togo qui l’accompagne dans sa politique agricole et d’autonomisation des populations rurales.

Avec République Togolaise 




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo / Musique : Edem Drackey annonce du balèze

Votre téléphone bientôt chargé de 0 à 100% en moins de 20 minutes ?