Fermeture de la frontière entre le Nigeria et le Bénin

Les autorités nigérianes ont lancé cette semaine un exercice mobilisant les principales institutions garantes de la sécurité du Nigeria pendant trois jours. Il en résulte notamment la fermeture du poste-frontière de Seme, situé sur l’autoroute internationale reliant Lagos à Cotonou, Lomé et Accra.

Lire aussi : Togo : lancement d’une assurance accidents pour les conducteurs de motos avec 75 frs Cfa / jour

Ordonnée par le gouvernement fédéral, cet exercice a pour objectif de renforcer les frontières maritimes et terrestres côté Nigeria.

Différentes institutions régaliennes relevant de la sécurité nationale ont été mobilisées : l’armée, les douanes, la police, et les agents de l’immigration. Toutes ces institutions testent leur capacité à empêcher l’exportation illégale de carburant. Mais aussi leur capacité à lutter contre l’importation de véhicules d’occasion, mais aussi l’importation de riz.

Lire sur : 41 volontaires américains bientôt déployés au Togo

Dans un communiqué, le porte-parole de Douanes, Joseph Attah indique que cet exercice devait concerner 25 états sur les 36 de la fédération nigériane. Il devait se dérouler sur le long de l’ouest du Nigeria et concerne donc la frontière terrestre s’ouvrant vers le Bénin. Et le long de la façade maritime donnant sur le golfe de Guinée.

Ce communiqué demandait également la compréhension et la coopération du public.

Cette fermeture de la frontière a provoqué un vif émoi sur la Toile avec des vidéos et des messages de colère publiés sur les réseaux sociaux.

Avec Rfi.fr

Plus d'articles
USA : Biden signe 3 nouveaux décrets sur l’immigration