Après la nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), le mois dernier, le Fonds monétaire international se cherche un nouveau patron.

FMI : Succession de Christine Lagarde, le président Ouattara apporte son soutien à Kristalina Georgieva



Quatre candidats étaient en lice pour le vote européen. Il s’agit notamment de la ministre des Finances espagnole Nadia Calvino, l’ancien président de l’Euro groupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, le gouverneur de la banque de Finlande, Olli Rehn, ainsi que la Bulgare Kristalina Georgieva, actuelle n° 2 de la Banque mondiale.

Lire aussi : Décès de DJ Arafat : son manager général, en colère, fustige le ballet des hypocrites

A l’issue d’un conclave en fin de semaine dernière, les Européens ont finalement porté leur choix à l’actuelle n°2 du FMI.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, actuel président en exercice de l’UEMOA, ex-Directeur général Adjoint de cette institution de Bretton Woods, vient d’apporter son soutien à la Bulgare Kristalina Georgieva. Et ce choix serait celui des pays de la zone UEMOA.

« J’apporte tout mon soutien et celui des pays l’UEMOA à Kristalina Georgieva pour sa candidature à la Direction Générale du FMI, Institution que j’ai bien connue, notamment en qualité de DGA. Ses compétences et son expérience feront d’elle une bonne DG », a écrit le président Ouattara.

Lire aussi : Après son acquittement par la CPI, la première sortie publique de Laurent Gbagbo annoncée

Pour rappel, depuis sa création en 1944, le FMI a toujours été dirigé par un Européen tandis qu’un Américain a toujours été nommé à la tête de la Banque mondiale. La Bulgare a jusqu’au 6 septembre pour se déclarer auprès du FMI, qui choisira son nouveau directeur général d’ici le 4 octobre 2019.