in

Fortnite contre Apple : une « petite » victoire pour le développeur du jeu

Dans la bataille contre Apple, Epic Games n’a pas pu convaincre les juges. Fortnite ne reviendra pas sur iPhone. Par contre, il a réussi à obtenir une ordonnance temporaire pour empêcher le géant de suspendre ses outils de développement, relate Engadget.

Bientôt une version de l’iPhone 12 pour les petits budgets ?

La semaine dernière, Apple avait menacé Epic Games de supprimer à compter du 28 août son compte développeur et l’accès à tous ses outils de développement sur iOS et Mac. Ce qui aurait eu pour conséquence de rendre indisponible le jeu sur iPhone. Grâce à l’ordonnance délivrée par les juges américains, cet outil restera disponible.



Actuellement, les joueurs l’ayant déjà téléchargé peuvent continuer d’en profiter, mais il est impossible de le télécharger pour la première fois. Mais à compter du 28 août, Apple pourrait décider de le supprimer pour tout le monde.

Sur le cas Fortnite, la juge Yvonne Gonzalez Rogers a considéré qu’Epic Games était responsable de la situation. « À mon avis, vous ne pouvez pas avoir de préjudice irréparable quand vous l’avez créé vous-même », a-t-elle tranché.

La menace brandie par Apple de supprimer le compte développeur d’Epic Games faisait suite au piège tendu par le studio de développement, qui avait tenté de contourner la commission de 30 % imposée depuis toujours par les magasins d’applications d’Apple et de Google. Les règles d’utilisation n’ayant pas été respéctées, les deux géants avaient banni Fortnite de leur store.

Epic Games avait alors brandi un document préparé à l’avance, indiquant porter plainte contre Apple et Google pour mettre fin à leurs pratiques anti-concurrentielles. Sans se douter qu’Apple le mettrait dos au mur en menaçant son programme Unreal Engine, utilisé par de nombreux clients.

Game of Thrones saison 8 : cette incohérence repérée par un fan

Epic Games n’est pas seul dans sa bataille contre Apple. Facebook accuse également le groupe d’abus de position dominante. Le 21 août, de prestigieux médias américains, dont le New York Times et le Washington Post ont eux aussi contesté ces règles par un courrier directement adressé à Tim Cook, le PDG d’Apple.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Yémen : Al-Quaïda dynamite un centre de santé

Une cause fréquente d’un cancer du poumon chez les non-fumeurs nommée