France : confinement des volailles ; voici la raison

Après les hommes, vient  le tour des animaux d’être confinés. En ce jour du 5 novembre,les autorités françaises ont placé 45 départements en risque “élevé” de contamination à la grippe aviaire. Bien que cette épizootie ne présente aucun danger pour l’homme, la France a opté pour la prudence et a exhorté les éleveurs à confiner les volailles ou à poser des filets de protection. Dans un arrêté publié au journal officiel, le gouvernement de Macron justifie cette décision préventive. 

“La nécessité de prendre des mesures de prévention urgentes et immédiates pour protéger les élevages de volailles français d’une potentielle contamination par le virus influenza aviaire par les oiseaux sauvages, en particulier dans les zones à risque particulier ou les départements traversés par des couloirs de migration ”,précise l’arrêté. Toutes ces mesures pour éviter la catastrophe. Le retour de ce virus sur le territoire aurait des conséquences économiques majeures pour la filière élevage et entraînerait la suppression des débouchés issus de l’exportation des dérivés dans  ce domaine, explique le gouvernement.

“Depuis, une dynamique d’infection s’est emballée puisque 13 cas en faune sauvage et un foyer en élevage de poulets de chair aux Pays-Bas et 13 cas chez des oiseaux sauvages en Allemagne ont été déclarés. Le 3 novembre, le Royaume-Uni déclare également un premier foyer, dans le nord-ouest “, poursuit le ministre. Les Landres et Gers, sont deux territoires à risque ‘’élevé”   parmi  les 45 cités et grand producteurs de foie gras, alors que le reste des départements  est à risque ‘’modéré’’. La France est à ce jour indemne  d’influenza aviaire hautement pathogène.

Par ailleurs, les rassemblements de volailles vivantes sont interdits, en particulier sur les marchés, de même que les lâchers de gibiers à plume par les chasseurs. Il s’agit, selon l’exposé du ministère de l’Agriculture dans son arrêté de “prendre en compte l’évolution sanitaire défavorable vis-à-vis de l’influenza aviaire dans l’avifaune en Europe”. 

Avec France24

Similaires