in

France : une saison blanche pour les clubs de basket

Depuis la suspension des activités sportives en basket pour cause de pandémie de Covid-19, beaucoup d’incompréhensions ont vu le jour. Notamment sur le sort à réserver au championnat au vu des efforts consentis de part et d’autre. L’assemblée générale vient de trancher.

Tennis : Le tournoi de Wimbledon 2020 annulé, une première depuis 1945

 

Suite à des séances de travail, l’Assemblée générale de la ligue nationale de Basket (LNB) a livré son verdict : pour la première fois dans l’histoire, il n’y aura pas de titre de champion de France décerné.

« Les votes ont été massifs et très clairs pour chacune des résolutions. On aurait pu avoir des résultats mitigés, ce qui n’a pas été le cas » s’est réjoui le président de la LNB, Alain Béral, content d’avoir fait valider ces décisions par le biais d’une assemblée générale.

« On peut évidemment imaginer les frustrations qu’ont les équipes, les joueurs, les staffs, les coaches, de ne pas pouvoir aller au bout de ce qu’ils ont préparé pendant des mois et des mois, pour une décision qui ne va pas dans le sens qu’ils avaient souhaité et des efforts fournis » a souligné Alain Béral.

Ligue 1 : les supporters de Foot contre l’idée d’une reprise à huis clos

 

« C’est ce qu’a décidé l’assemblée générale. Si on nous obligeait à jouer à huis clos, on ne jouerait pas. Si on nous dit par contre – vous commencez le 15 septembre, mais les trois premiers matchs sont à huis clos -, c’est différent. Économiquement, ce n’est pas possible. Il vaut mieux ne pas jouer que jouer à huis clos. Si on fait ça, à la fin décembre, il n’y a plus de ligue, il n’y a plus d’économies pour les clubs. Le gouvernement le sait, on le lui a clairement dit » a-t-il ajouté.



0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaire

5 causes courantes de la douleur de la hanche chez les femmes

Dortmund : le coach Lucien Favre voit son avenir s’obscurcir au sein du club