François Hollande tacle Gérald Darmanin et “son bazar de la confusion”

François Hollande réagit à son tour aux propos de Gérald Darmanin sur les rayons de “cuisine communautaire” des hypermarchés, et ne le ménage pas. Dans les colonnes de Libération ce samedi 24 octobre, l’ancien président de la République commente : “Le populisme commence dans les rayons de l’amalgame et le bazar de la confusion.”

Puis apporte son éclairage sur la polémique lancée par le ministre de l’Intérieur qui multiplie les déclarations choc : “Que des commerces proposent à certains de leurs clients des aliments correspondant à leur pratique religieuse, c’est leur liberté. Nul n’est obligé de consommer ces produits-là.” Le compagnon de Julie Gayet tient néanmoins à apporter une nuance à ses propos : “En revanche, dans nos établissements scolaires, il n’y a pas de place pour du particularisme alimentaire fondé sur la religion.”

Invité sur le plateau de Face à BFM le mardi 20 octobre sur BFMTV, Gérald Darmanin s’était dit toujours “choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir qu’il y a un rayon de telle cuisine communautaire”. “C’est mon opinion, c’est comme ça que ça commence, le communautarisme”, a-t-il persisté et signé.

Avant François Hollande, d’autres politiques ont réagi à cette déclaration controversée, dont Richard Ferrand. Sur cette même chaîne d’informations le lendemain, le président de l’Assemblée nationale a répondu au jeune marié en faisant un parallèle : “Quand je fais mes courses, je vais au rayon ‘produits bretons’, parce que je suis breton. Et je vais vers les produits du terroir.”




Plus d'articles
Karima, la voix du tube “Bad Boys de Marseille” est décédée