Pascaline Bongo n’est plus la haute représentante du président Ali Bongo. Le décision est issue du relevé du conseil des ministres du mercredi 2 octobre.

Lire aussi : Voici le planning idéal pour réussir sa journée de travail



« Est remise à la disposition de son administration d’origine : Madame Pascaline Mferri Bongo Ondimba », peut-on lire.

En effet, l’ancienne directrice de cabinet et demi-sœur du président Ali Bongo retourne à sa carrière professionnelle. Promue en janvier dernier, Pascaline Bongo n’aura passé que 9 mois à cette fonction honorifique.

Togo : ASKY Airlines recrute (03 octobre 2019)

Selon la Libreville, cette décision n’a rien de politique. A en croire ce média, c’est l’utilité du poste qui est remise en cause et non la personne de Pascaline Bongo. Même si le conseil des ministres n’a pas justifié ce changement de cap, plusieurs observateurs estiment que la motivation est avant tout budgétaire.

Lire aussi : Nigeria : une nouvelle ‘usine à bébés’ démantelée

« Ce poste n’avait, à l’expérience, que peu d’utilité. Or, le Gabon cherche à réduire la masse salariale dans la fonction publique et les corps assimilés » écrit le média gabonais.

Depuis son retour de convalescence , Ali bongo reprend progressivement le contrôle du pouvoir et multiplie des apparitions publiques. La semaine écoulée, il était à Paris pour assister aux hommages rendus à l’ex-dirigeant français Jacques Chirac.

Avec beninwebtv