Ghana / Affaire de coup d’Etat : l’officier Benjamin Agordzo libéré

La Haute Cour d’Accra a accordé une liberté sous caution au Dr Benjamin Agordzo, accusé d’avoir aidé certains présumés putschistes dans la récente affaire de coup d’Etat qui a secoué le Ghana.

Voici les passeports africains les plus puissants en 2020

Dans un jugement rendu ce mardi 21 janvier 2020, la cour présidée par le juge Charles Ekow Baiden a admis le Dr Agordzo à une caution de 500.000 ghc. Elle a également ordonné à Agordzo de se présenter à l’inspecteur général de la police (IGP) deux fois par semaine pendant trois mois.

Après ces trois mois, il doit également se présenter une fois par semaine à l’IGP. En outre, le tribunal a également ordonné qu’il se présente au directeur du Bureau des enquêtes nationales (BNI) dans les mêmes conditions.

Dans le cadre des conditions de mise en liberté sous caution, Agordzo doit également présenter son passeport au greffe du tribunal.

Le tribunal a rendu ces ordonnances après avoir fait droit à la demande de mise en liberté sous caution de l’avocat du Dr Agordzo, M. Martin Kpebu.

Togo : derniers hommages à Darina, la jeune fille de 20 ans poignardée à mort à Baguida (vidéo)

Selon le juge, la simple allégation de l’État selon laquelle le haut fonctionnaire de police interférerait avec les témoins ne serait pas acceptée par le tribunal.

« Je suis d’avis qu’aucun tribunal ne peut refuser à un individu son droit fondamental à la liberté sur la base d’allégations larges ou vagues », a déclaré le juge.

Plus d'articles
Consommer trop d’eau pourrait provoquer la mort…voici le processus