Au moins 28 personnes sont mortes en raison des pluies torrentielles qui s’abattent depuis une semaine dans le nord-est du Ghana, ont annoncé vendredi à l’AFP les services de secours.

Ghana : Un homme surpris en train de chier contre le mur du palais de la présidence provoque des réactions (photo)



“Nous avons pour l’heure dénombré 28 morts. Environ 640 personnes dans six localités ont dû quitter leurs foyers, nous les avons relogés”, a déclaré George Ayisi, porte-parole de l’Organisme national de gestion des catastrophes (NADMO).

“Environ 286 maisons (en torchis) se sont effondrées à cause de la catastrophe, ce qui rend la vie difficile pour la population (…). La plupart des déplacés ont perdu leurs effets personnels – vêtements, objets de valeur, argent”, a-t-il ajouté.

Le Ghana reçoit des officiels de la CPI

“Il ne semble pas que les pluies cesseront bientôt. Le service météorologique nous a informés que les pluies vont durer jusqu’à la première semaine de novembre, nous devons donc nous préparer à tout” dans cette région située à plus de 800 km de la capitale Accra, selon M. Ayisi.

Selon le NADMO, 46 personnes au total ont été tuées dans des fortes pluies et des inondations cette année au Ghana, où ces phénomènes sont fréquents.

 

AFP avec Africanews