in ,

Ghana : Déploiement militaire le long de la frontière avec le Togo ; la réaction de l’ex Président J.J. Rawlings

Les Ghanéens vont commencer ce mardi 30 juin 2020, le processus de recensement pour l’élection présidentielle de décembre 2020. A cet effet, les autorités du Ghana ont permis un déploiement militaire sur le long de la frontière Togo-Ghana.

Pour eux, il s’agit des mesures pour dissuader les Togolais qui souhaiteraient se faire recenser illégalement ou plus encore, pour sécuriser davantage le processus de recensement en cette période de coronavirus. Mais l’ancien Président J.J. Rawlings ne voit pas l’utilité de ce déploiement.

Ghana / Présidentielle 2020 : Akufo-Addo va encore s’opposer à Dramani Mahama

« Le déploiement le long des frontières en temps de paix, en particulier à ce moment précis, a suscité tant de suspicion et exigera beaucoup de souplesse et de diligence intelligente. Les restrictions de Covid-19 ont créé suffisamment de difficultés pour la plupart de nos citoyens. N’aggravons pas les choses avec un comportement autoritaire et intimidant envers nos habitants des frontières dont les moyens de subsistance dépendent uniquement des activités le long de la frontière », a déclaré Rawlings.

Municipales en France : 5 grandes villes dorénavant dirigées par des femmes

John Dramani Mahama, candidat à cette élection présidentielle, ne digère pas aussi cette décision du gouvernement ghanéen et dénonce que c’est une situation qui vise à déstabiliser son électorat, nombreux dans cette zone frontalière du Togo.



Union européenne : les frontières rouvertes le 1er juillet ; voici les pays africains autorisés

Union européenne : les frontières rouvertes le 1er juillet ; voici les pays africains autorisés (officiel)

La Hongrie refuse d’ouvrir ses frontières aux pays jugés sûrs par l’UE