Ghana / Présidentielle : la Commission électorale reconfirme la victoire de Nana Akufo-Addo

La Commission Electorale (CE) au Ghana a reconfirmé sa déclaration selon laquelle Nana Akufo-Addo est le vainqueur de l’élection présidentielle du 07 décembre.

La mise au point de la CE est intervenue après qu’une vidéo montrant la présidente de la Commission, Mme Jean Mensa, annonçant que John Dramani Mahama, le candidat du NDC, le principal parti de l’opposition, est le vainqueur de la présidentielle.

La Commission a fait ce démenti dans un communiqué rendu public le mardi 22 décembre 2020 à Accra et a précisé que la vidéo a été travaillée « et ne reflète pas fidèlement ce qui avait été déclaré ».

Le démenti de la CE fait lire que « l’attention de la Commission a été attirée sur une vidéo en circulation, indiquant que la présidente de la Commission Electorale a annoncé M. John Dramani Mahama comme Président élu du Ghana. La Commission déclare que cette vidéo est falsifiée et ne reflète pas fidèlement ce qui a été déclaré ».

Pour attester son démenti, la CE a rappelé que Nana Akufo-Addo du parti NPP au pouvoir a obtenu plus que les 50 % requis par la Constitution plus un vote valide pour être déclaré président de la République.

 

Sous pression, la CE replanifie sa pause

La Commission Electorale a, dans un communiqué remis à jour le mercredi dernier, annoncé qu’une partie de son personnel va en congé pendant que les premiers responsables continueront par travailler.

Ce rectificatif est intervenu après des critiques de certains ghanéens, des Organisations de la Société Civile (OSC) et des partis d’opposition après la première annonce du départ en congé des membres de la CE du 23 décembre 2020 au 19 janvier 2021.

En protestant contre la première annonce de la CE, des OSC ont fait remarquer que le « contexte post-électoral actuel avec ses préoccupations, dont certaines pourraient exiger leur attention, nous trouvons inacceptable que la CE ferme ses portes à ce moment critique et sans aucune clarification au public sur les dispositions alternatives qui ont été mises en place ».

Les OSC ont par conséquent demandé à la Commission Electorale d’annuler sa décision de suspendre ses activités à un moment crucial où les agitations se font enregistrer après les résultats des élections de 2020.

 
Avec Koaci

Similaires