in

Ghana : le viol et l’assassinat d’une infirmière par ses agresseurs suscitent colère et indignation

Les Ghanéens réclament justice pour une infirmière violée et tuée par ses agresseurs.

Après son mariage, un iman découvre que sa compagne est en réalité un homme

Ruth Ama Eshun, 30 ans, a été assassinée par des personnes inconnues à Ayuom, près de la deuxième plus grande ville du Ghana, Kumasi.

La jeune femme a été vue pour la dernière fois alors qu’elle rentrait du travail le 3 février 2020. Son corps sans vie a été découvert le lendemain à environ 100 mètres de son domicile.

La police affirme avoir ouvert une enquête sur l’incident qui a suscité l’indignation dans le pays. L’Association des infirmières et sages-femmes du Ghana, un groupe auquel appartenait la défunte, a qualifié l’incident d’acte « inhumain ».

Le groupe a déclaré que la police devrait « enquêter sur cette affaire urgemment et traduire les auteurs en justice ».

Facebook : Elon Musk trouve que le réseau social “est nul”

Biens mal acquis : Le verdict est tombé pour Teodorin Obiang