in

Guerre dans le Sahel : Aqmi confirme la mort de son chef

Le vendredi 5 juin 2020, la ministre française des Armées, Florence Parly avait annoncé sur son compte Twitter, la mort du chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdal. Ce dernier était tué par l’armée française lors d’une opération dans le nord du Mali, le mercredi d’avant l’annonce.

Afrique : Le chef d’Al-Qaïda tué par l’armée française au Mali

Cette information vient d’être confirmée par Aqmi selon le ‘Site’, un groupe américain spécialisé dans la surveillance des organisations djihadistes. 

Guerre dans le Sahel : la France appelle à l’impunité zéro pour les exactions militaires

Aqmi reconnaîtrait la mort Abdelmalek Droukdal dans une vidéo faisant son éloge funèbre. Par ailleurs, ses combattants promettent de poursuivre le combat contre les forces françaises et autres en Afrique du Nord et au Sahel, selon la directrice de Site, Rita Katz, sur son compte Twitter le jeudi 18 juin 2020.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un lien entre la consommation de sucre et le risque de démence établi par une étude française

Burkina Faso : le Directeur général adjoint de la douane mis en examen pour « enrichissement illicite, délit d’apparence et blanchiment »