Guinée Conakry : plusieurs morts dans des violences intercommunautaires

Des violences intercommunautaires ont eu lieu en Guinée Conakry à Macenta ce week-end faisant 11 morts et 40 blessés dont des policiers.

En conséquence, un conflit sur la paternité de Macenta date depuis des années entre les communautés Tomas, généralement animistes, et Tomas Mania, généralement musulmans.

Ces derniers affrontements à l’aide de fusils de chasse ou à la machette samedi et dimanche entre les 2 communautés ont éclatés d’un projet d’inauguration d’une nouvelle résidence du patriarche des Tomas et son intronisation prochaine à Macenta, auxquels s’opposent les Tomas Mania.

« Il est très difficile d’identifier les corps puisque tous ou presque ont été découpés à la machette ou les crânes broyés par les cailloux ou gourdins » précise un responsable administratif avec horreur.

Plus d'articles
Cette entreprise crée de l’eau fraîche à partir de l’air du désert