Il dépense plus de 5 millions Fcfa pour se plaindre de sa connexion internet

Aaron Epstein a sorti les grands moyens après des plaintes infructueuses contre le service client de son fournisseur d’accès à internet. Habitant en Californie, cet Américain âgé de 90 ans s’est offert une annonce d’un quart de page dans le célèbre quotidien «Wall Street Journal» pour la somme de 10 000 dollars (plus de 5 millions Fcfa) afin d’y publier une lettre ouverte.

Adressée à John T. Stankey, patron de l’opérateur AT&T, elle visait à dénoncer le faible débit de la connexion ADSL fournie par cette société : seulement 3 Mo/s contre les 100 Mo/s disponibles dans les autres quartiers de la ville, rapporte le site Ars Technica.

«Cher M. Stankey, AT&T se voit comme un leader dans les télécommunications. Malheureusement, pour les gens qui vivent à North Hollywood, CA 91607, AT&T est désormais une grande déception», commence par expliquer le nonagénaire dans sa plainte écrite.

«Vos concurrents ont à présent des vitesses de plus de 200 Mo/s. Pourquoi AT&T, une entreprise leader de la communication, nous traite-t-elle de façon aussi minable à North Hollywood?», conclut l’abonné avant des salutations «cordiales».

L’action, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux et a eu un écho médiatique, n’est pas restée lettre morte. Une semaine plus tard, la maison du nonagénaire était en effet raccordée à la fibre optique. Celle-ci permet désormais à Aaron Epstein et à sa femme de surfer avec une haute vitesse de connexion atteignant environ 300 Mo/s.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Bénin/ Patrice Talon : “Ce que j’ai vu est effroyable”