Copyright : Closer

« Il n’a pas pu l’accepter », l’étrange confession du premier coach de Ronaldo

Le Portugal et la France s’affronteront ce mercredi 23 juin à Budapest pour le duel final du groupe F de l’Euro 2020. En avant-première de ce match, le quotidien L’Équipe a interrogé László Bölöni, le premier entraîneur de Cristiano Ronaldo au Sporting.

L’entraîneur roumain révèle qu’il s’est vite rendu compte que Cristiano Ronaldo allait être plus fort qu’Eusébio et ajoute que le lusitanien avait une arrogance et un égoïsme typiques des attaquants. László Bölöni a également expliqué la capacité de Ronaldo à essayer de se surpasser jour après jour.

« Quaresma aimait beaucoup le spectacle, Cristiano aussi, mais il était concentré sur le fait d’être le meilleur du monde. À l’entraînement, il finissait avec les attaquants. Je me suis concentré sur Mario (Jardel), Joao Pinto, (Marius) Niculae et lui (…). Cristiano n’a jamais dépassé Jardel et il n’a pas pu l’accepter. Il me dit : ‘Allez coach, une série de plus, une série de plus ! ‘ ».

Dans cette interview, l’entraîneur roumain a également rappelé le cas de Pepe, qui a même passé des tests au Sporting. 

« Pepe est venu me voir à mon bureau et m’a imploré, car il voulait vraiment rester. C’était terrible pour lui de devoir faire ses valises », se souvient- il. La carrière du défenseur central a explosé à Do Dragao puis le Real Madrid le chipe. La suite appartient à l’histoire.

Plus d'articles
Cristiano Ronaldo : cette grande nouvelle sur la star portugaise !