in

Instagram : ce “bug” du réseau social favorise Donald Trump

Le contenu généré par la campagne de réélection du président américain Donald Trump serait favorisé par un algorithme sur Instagram. Ce phénomène dure depuis deux mois selon une enquête menée par le site d’information BuzzFeed et publiée le mercredi 5 août 2020.

Tina Kunakey : la star franco-togolaise dévoile des photos intimes sur instagram

Le phénomène découlerait d’une fonctionnalité d’Instagram, qui a pour objectif de pousser les utilisateurs vers d’autres contenus liés à leur recherche. Ainsi, une recherche sur Instagram réalisée plus tôt cette semaine pour #JoeBiden faisait “apparaître près de 390 000 messages” contenant le nom de l’ancien vice-président, observe BuzzFeed. Les utilisateurs se voyaient également proposer des résultats liés au hastag #joebiden2020, mais également… liés à des hashtags pro-Trump comme #trump2020landslide (victoire écrasante de Trump en 2020) et #democratsdestroyamerica (les démocrates détruisent l’Amérique).



Facebook lance Reels sur Instagram pour concurrencer TikTok

 

Par contre, rechercher #DonaldTrump sur la plate-forme donnait lieu à “une expérience totalement différente”, note Buzzfeed. Non seulement, cela affichait quelque 7 millions de messages liés au nom du président, mais, en plus, Instagram ne proposait pas, dans ce cas, de hashtags liés à du contenu opposé à Donald Trump ou du moins présentant des opinions alternatives. Contactée par BuzzFeed, une porte-parole du réseau social a expliqué que cette différence était due à un “bug”, qui a empêché les hashtags comme #Trump d’être associés à du contenu négatif.

USA : excédé par l’utilisation de ses chansons par Donald Trump, Neil Young porte plainte

Cette tendance avait déjà été épinglée par Tech Transparency Project, un organisme non-partisan de recherche technologique. Ce “bug” renforce ainsi le débat sur le rôle qu’ont joué les réseaux sociaux dans la victoire du Républicain Donald Trump en 2016. Cela contredit également les conservateurs qui soutiennent que les médias sociaux font taire les voix de droite. 

États-Unis : le sénat vote l’interdiction de Tik Tok sur les téléphones des fonctionnaires américains

Confronté à ce type de critiques, Facebook avait demandé en 2019 à des tiers de se pencher sur l’existence d’un potentiel parti pris anti-conservateur de la plateforme. Ce rapport n’avait en rien prouvé l’existence d’une telle distorsion.

 

Source : lalibre




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LdC : Aymeric Laporte encense Zinedine Zidane et Karim Benzema

Guinée / Présidentielle : Alpha Condé désigné candidat à un 3e mandat