in ,

Israël : le viol collectif d’une adolescente par 30 hommes provoque un tollé

L’affaire du viol collectif impliquant une adolescente de 16 ans et plus de 30 hommes dans un hôtel d’Eilat, une station balnéaire du sud d’Israël, a provoqué l’émoi du pays depuis mercredi 19 août, relate le Times of Israël. Plusieurs responsables politiques ont réagi, appelant à l’interpellation rapide et à la condamnation des responsables.

Inde : 2 hommes arrêtés pour viol et assassinat d’une fille de 13 ans

D’après le quotidien, qui a repris les informations d’une chaîne de télévision israélienne, la victime s’était rendue dans ce lieu de villégiature avec une amie au début du mois et y avait rencontré des connaissances de cette amie. Après une sortie alcoolisée, tous sont revenus dans l’hôtel en question, et c’est à ce moment que le viol a commencé.

Les hommes faisaient la file devant la chambre d’hôtel, attendant chacun leur tour. Plusieurs témoins de la scène ont préféré ne pas poser de question et passer leur chemin. Seule son amie a essayé de la sortir de cette situation, en vain.

Le Premier ministre a évoqué un « crime contre l’humanité », « digne de toute condamnation », tandis que le ministre de la Défense, Benny Gantz, a écrit sur Twitter : « Depuis hier après-midi, j’ai essayé, et n’ai pas réussi, à comprendre : qu’est-ce qu’un homme qui se tient dans une file d’attente bondée avec des dizaines d’autres, devant une chambre où une jeune fille désorientée est allongée, essaie de prouver ? ».

Le leader de l’opposition, Yair Lapid, a quant à lui évoqué l’absence de prise de conscience des responsables de ce crime « insondable ». « Aucun homme de ce groupe n’a pensé à sa sœur, sa fille, sa bonne amie? Aucun homme n’a dit à ses amis: “Arrêtez, qu’est-ce qu’on fait ?“ », s’est-il indigné, avant de conclure: «Ayez honte, bande d’ordures».

Des corps découverts dans l’appartement d’un rappeur

Toujours selon le Times of Israël, la victime a porté plainte vendredi 14 août, juste après les faits. Un premier suspect âgé de 27 ans a été arrêté mercredi et se trouve en détention préventive depuis. Des messages entre lui et la victime ainsi qu’une vidéo de l’agression ont été retrouvés dans son téléphone.

Il n’a pas nié avoir eu une relation sexuelle avec la jeune fille, mais a affirmé qu’elle était consentante et appelait les hommes un par un dans la chambre. Un second suspect, également de 27 ans, a été interpellé le lendemain, jeudi 20 août, et devait passer devant un juge le même jour. D’autres arrestations devraient suivre, selon une déclaration de la police.

Avec Sputnik.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Russie : l’opposant Alexeï Navalny dans un état grave, son transfert vers l’étranger refusé

Emmanuel Macron : quand il fait la Boxe et le jogging pour garder une forme olympique