Japon : démission du Premier ministre Shinzo Abe

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, dont les récentes visites à l’hôpital ont alimenté les rumeurs sur sa santé, a démissionné ce vendredi 28 août, a-t-on appris.

Le chef du Gouvernement japonais âgé de 65 ans, qui vient de battre le record de longévité à son poste, avait déclaré lundi avoir repassé des tests médicaux dans un hôpital de Tokyo, pour la deuxième fois en huit jours, relançant les spéculations sur sa capacité à gouverner.

Ce jour, il a motivé sa décision parce que sa maladie pourrait s’aggraver à l’avenir.

Après 24 ans de travail, il est viré par son employeur parce que trop qualifié

Un hebdomadaire nippon avait par ailleurs récemment affirmé que Shinzo Abe aurait craché du sang début juillet, et les médias avaient aussi relevé qu’il n’avait donné aucune grande conférence de presse plusieurs semaines durant.

La nature de la maladie du Premier ministre n’est pas connue, mais en 2007, il avait dû écourter son premier passage au pouvoir en 2006-2007, notamment à cause d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, la rectocolite hémorragique, ou colite ulcéreuse, dont il disait depuis être guéri.

Similaires