Jean Castex : cette habitude que lui impose sa femme Sandra à Matignon

Avant le 3 juillet 2020, la plupart des Français n’avaient jamais entendu parler de Jean Castex. Mais depuis sa nomination au poste de Premier ministre, quelques heures à peine après la démission d’Edouard Philippe, celui que l’on surnommait “Monsieur Déconfinement” a été propulsé au premier rang de la scène médiatique. Locataire de Matignon depuis presque 6 mois, le Gersois de 55 ans fait désormais partie intégrante du quotidien des Français. Il est notamment chargé, avec le ministre de la Santé Olivier Véran, d’annoncer les nouvelles mesures sanitaires liées à la pandémie de la Covid-19. Pour marquer la moitié de sa première année en tant que chef du gouvernement, Jean Castex a accepté de poser pour la Une du dernier numéro de Paris Match, en kiosque jeudi 24 décembre 2020. Une photo intimiste, qui n’a pas emballé les internautes, sur laquelle il apparaît au côté de sa femme Sandra Castex, née Ribelaygue.

Depuis François Fillon, Jean Castex est le premier à résider au sein de l’hôtel de Matignon avec sa famille. Il y vit donc avec son épouse Sandra, leurs 4 filles Léa, Eugénie, Pauline et Lise (quand ces deux dernières ne suivent pas leurs études en province), ainsi que leur chienne Luna et leurs deux chats, Brume et Zouzou.

« Si ma femme n’avait accepté de venir habiter à Matignon, je ne serais pas Premier ministre », assure l’ancien maire de Prades. Depuis 22 ans, ils se soutiennent mutuellement. Sandra Castex, qui partage sa passion pour la politique, préfère pourtant se tenir loin des affaires de l’Etat. Mais il lui arrive parfois de s’aventurer dans les bureaux du premier étage de Matignon pour une raison bien précise. « C’est moins pour discuter avec les conseillers que pour imposer une petite récréation dans un emploi du temps surchargé de chef du gouvernement », révèlent certains journalistes.

Sans la bienveillance de sa partenaire de toujours, qui continue de perpétuer cette habitude, Jean Castex serait, dit-on, capable de travailler jusqu’à l’épuisement. Et c’est aussi en veillant à conserver cette vie intime que le Premier ministre parvient à supporter la pression de son statut.

« Matignon est devenu un immense appartement familial, l’ambiance y est détendue même si le patron nous assomme de travail », raconte une conseillère de son cabinet. Pour les vacances de Noël en revanche, comme de nombreux ministres, Jean Castex quittera la capitale et s’accordera “quelques jours de repos”. Tout juste sorti de sa période d’isolement, après avoir été déclaré cas contact d’Emmanuel Macron, le père de famille a rejoint sa femme et ses filles le jeudi 24 décembre à Valcebollère, ville dont Sandra Castex est conseillère municipale.

Avec Femme Actuelle.

Similaires