La judokate franco-togolaise Clarisse Agbegnenou, attendue dans quelques mois à Tokyo pour l’or olympique en moins de 63 kilos, a fait vibrer son public ce samedi 8 février en remportant le Grand Slam de Paris face à la Japonaise Nami Nabekura.


PSG : l’incroyable revanche, le Qatar prêt à faire signer Messi à Paris

Clarisse Agbegnenou signe ainsi, sa sixième victoire dans la capitale française. « Je suis une compétitrice. Il fallait que je gagne pour montrer que je suis la patronne », dit-elle toute satisfaite.

Il est à noter que la Japonaise l’avait battue en Chine il y a quelques semaines. Pour celle qui espère avoir la même pression positive à Tokyo, « rien n’est acquis, il va falloir continuer à travailler, essayer d’assimiler d’autres techniques ».

La quadruple championne du monde, dont le dernier sacre avait eu lieu à Tokyo en août 2019, est bien avec Teddy Riner l’une des têtes d’affiche du Grand Slam de judo ce week-end à Paris.

PSG : Neymar blessé, le scandale de trop à Paris

Clarisse Agbegnenou, qui possède déjà le plus beau palmarès du judo féminin français, avait terminé au pied du podium aux JO de Rio au Brésil en 2016, balayée par la Slovène Tina Trstenjak.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Aujourd’hui, la jeune femme de 27 ans a l’intention d’être porte-drapeau au Japon. Pour le moment, elle répète ses gammes, dans le but d’être parfaite le jour J à Tokyo.