Kim Glow nie avoir perdu un contrat après son dérapage, elle attaque en justice

Suite à ses gros dérapages sur la Tunisie et les Smicards, les internautes et les candidats de télé-réalité ont été nombreux à appeler au boycott Kim Glow.

Après s’être excusée, Kim Glow a expliqué avoir été fragilisée à cause du cancer de sa maman. Malgré cela, elle continue de faire face à quelques dommages collatéraux. En effet, le compte Instagram @gopromovoyages a annoncé qu’il souhaitait arrêter toute collaboration avec Kim.

Coronavirus : Kim Kardashian intriguée par une trouvaille de sa sœur Kourtney

Une semaine après la publication de l’agence de voyage, qui a engendré nombre d’articles peu flatteurs dans la presse, la belle brune prend la parole afin de rétablir la vérité.

« C’est complètement faux et archi faux ! Je n’ai pas perdu un partenariat de voyage. Je suis partie une fois l’été dernier à Dubaï avec cette agence, depuis je ne suis plus jamais partie avec eux. Il n’y a jamais eu de contrat, ni le moindre document. En revanche, tous les autres voyages que j’ai faits, je les ai payés moi-même avec une autre agence de voyage. Ce sera très facile à prouver lors du procès grâce aux billets que j’ai achetés ! », s’indigne-t-elle.

Togo / Coronavirus : l’Agence nationale de l’aviation civile annonce des mesures de sécurité

En effet, Kim ne compte pas en rester là et souhaite traîner l’agence devant la justice : « Cette agence avait bien précisé que nous n’étions plus en partenariat depuis l’été dernier. Quand elle a vu la polémique autour de moi et ce que cela pouvait lui rapporter, elle a supprimé ‘l’été dernier’. Cette agence est passée d’une centaine à 15 000 abonnés en quelques minutes. J’ai de très bons avocats et nous ne lâcherons pas l’affaire ! J’espère que le juge exigera que l’agence fasse un communiqué officiel pour rétablir la vérité. J’attaque aussi le moindre magazine, du plus petit au plus grand ! J’ai l’intention de rendre ce procès public. »

Plus d'articles
Clash entre McGregor et le patron de l’UFC