Kim Jong-Un : Les ministres Sud-coréens disent savoir où se trouve le leader nord-coréen

Les spéculations sur la santé du leader nord-coréen Kim Jong Un, 36 ans, se sont accélérées après que le site d’information Daily NK, basé à Séoul, a annoncé le 20 avril qu’il se remettait d’une opération, citant une personne non identifiée à l’intérieur du pays.

 

De hauts responsables sud-coréens ont déclaré connaître l’emplacement de Kim Jong Un, dans les propos les plus vifs jamais tenus à Séoul depuis que le dirigeant nord-coréen a disparu de la vue du public il y a plus de deux semaines. “Le gouvernement sait où se trouve Kim Jong Un”, a déclaré le ministre de l’unification Kim Yeon-chul lors d’une question posée directement au Parlement mardi, sans donner de détails.

Interrogé séparément sur le fait de savoir si la Corée du Sud avait informé le président Donald Trump de l’endroit où se trouvait Kim Jong Un et de son état, le ministre des affaires étrangères Kang Kyung-wha a déclaré que le dirigeant américain était en communication constante avec les responsables sud-coréens et “aurait dû être informé”. Elle a ensuite précisé que Trump était au courant de l’état de Kim Jong Un, mais pas de sa localisation. Lors d’un point de presse, quelques heures plus tôt, Trump a déclaré qu’il connaissait l’état de santé de Kim Jong Un tout en disant qu’il “ne peut pas en parler maintenant”. Le président américain a également déclaré que “personne ne sait où il est”.

 Plusieurs théories différentes ont émergé, notamment qu’il s’agit simplement d’une distanciation sociale due à une épidémie de Covid-19 dans le pays.

 

La Corée du Sud a toujours affirmé qu’il n’y avait pas eu de mouvements inhabituels et que Kim était resté “dans la région de Wonsan” sur la côte est de la Corée du Nord.

Similaires