Kim Jong Un sème la terreur : la Corée du Nord se déclare officiellement comme “une puissance nucléaire irréversible”

Kim Jong Un a déclaré que la Corée du Nord n’abandonnerait jamais ses armes nucléaires, même si son pays était sanctionné pour « 100 ans ».

Il s’exprimait au Parlement alors qu’une loi était adoptée permettant à Pyongyang d’utiliser des frappes nucléaires préventives afin de se protéger, une décision susceptible de déclencher de nouvelles tensions dans la région.

La loi énonce les conditions dans lesquelles la Corée du Nord pourrait utiliser des armes nucléaires, y compris lorsqu’elle détermine que ses dirigeants sont confrontés à une « attaque nucléaire ou non nucléaire imminente par des forces hostiles ».

« La plus grande importance de légiférer sur la politique en matière d’armes nucléaires est de tracer une ligne irrémédiable afin qu’il ne puisse y avoir de négociation sur nos armes nucléaires », a-t-il déclaré.

« Qu’ils nous sanctionnent pendant 100 jours, 1 000 jours, 10 ans ou 100 ans. Nous n’abandonnerons jamais nos droits à la légitime défense qui préserve l’existence de notre pays et la sécurité de notre peuple juste pour atténuer temporairement les difficultés que nous connaissons actuellement. »

La loi exige que l’armée nord-coréenne exécute “automatiquement” des frappes nucléaires contre les forces ennemies, y compris leur “point de départ de provocation et le commandement”, si les dirigeants de Pyongyang sont attaqués.

En annonçant la nouvelle loi, M. Kim a déclaré qu’elle rendait son statut nucléaire « irréversible » et interdisait tout pourparlers sur la dénucléarisation.

Il a critiqué la Corée du Sud pour ses plans visant à étendre ses capacités de frappe conventionnelles et à relancer des exercices militaires à grande échelle avec les États-Unis, les décrivant comme « dangereux ».

Avec The Independant

Similaires