“La FECAFOOT a une dette de 14 milliards… Nous annulons la moitié…”, cette note de Infantino à Samuel Eto’o fait polémique

Depuis ce 6 juillet, un message attribué au président de la FIFA à Samuel Eto’o fait polémique. Dans la lettre, Gianni Infantino salue le président de la FECAFOOT pour sa gestion en faisant une promesse d’annulation de dettes. Voici l’intégralité de la note largement relayée :

“Mr le Président de la Fédération Camerounaise de Football, nous vous trouvons assez dynamique de pouvoir gérer pendant plusieurs mois cette maison que vous avez prise il y a quelques mois seulement. Jamais l’un de vos prédécesseurs n’avait réalisé un tel parcours sans faute. Côté finances, votre fédération se trouve à presque 4 milliards de dépenses venant de vos propres poches. La Fédération Camerounaise a une dette de 14 milliards vis-à-vis de la Fédération Internationale de Football.

Nous annulons la moitié de cette dette pour vous permettre de continuer dans cet élan sans relâche. D’ici avant fin de votre mandat, la FIFA compte annuler la totalité de la dette vis à vis de la Fecafoot si vous maintenez le cap sans litige. Veuillez agréer cher Monsieur, l’expression de notre très grande considération !”

Fake new ?

Sur les sites et pages de la FIFA et de la FECAFOOT, aucune trace de cette lettre. Sans compter que ni le président de la FIFA, ni Samuel Eto’o n’en a parlé. Situation qui fait soupçonner une infox.

Une évidence pour le journaliste Adolarc Lamissia, révèle Actu Cameroun. Cette correspondance attribuée au président de la Fifa est une fake new.

“Quel pays voulons-nous même ? Ce matin, je me réveille et je vois circuler un texte qui dit que Samuel Eto’o a été félicité par la FIFA pour son management à la tête de la Fecafoot ; j’appelle mes contacts à la FIFA et ceux-ci me demandent une copie de la lettre de félicitations que je n’ai pas; puis quelques minutes après ils me confirment qu’il n’y a pas de lettre, qu’il n’y a pas de félicitations et que les détails de la relation financière entre la Fifa et la Fecafoot contenus dans le texte sont faux et tout simplement ahurissants pour qui connaît le fonctionnement de la Fifa. Je m’en doutais bien.

Qui peut croire que Samuel Eto’o recevant une telle lettre ne la fasse pas circuler à une vitesse de l’éclair, lui qui a fait des réseaux sociaux sa plateforme de gouvernance publique ? Au-delà des inepties contenues dans le texte en circulation, la vérité est simplement que Samuel Eto’o n’a pas été félicité par la FIFA”.

Similaires