La France dénonce un « acte criminel » contre l’opposant russe Alexeï Navalny

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé ce mardi 25 août avoir pris connaissance des résultats des analyses annoncés la veille par l’hôpital de la Charité de Berlin qui affirme qu’Alexeï Navalny a été victime d’un empoisonnement.

L’opposant russe Navalny évacué par voie aérienne vers l’Allemagne

« La France exprime sa profonde préoccupation devant cet acte criminel perpétré à l’encontre d’un acteur majeur de la vie politique russe. Il est indispensable que les autorités russes diligentent une enquête rapide et transparente qui permette d’établir les circonstances dans lesquelles cet acte a été commis. Les responsables de cet acte devront être identifiés et traduits devant la justice », indique un extrait du point de presse publié sur le site du Quai d’Orsay.

Souhaitant un prompt rétablissement à Navalny, la diplomatie française a réitéré la disponibilité de la France à lui apporter, ainsi qu’à ses proches, un appui dans ces circonstances difficiles.

Russie : l’opposant Alexeï Navalny hospitalisé pour “empoisonnement”

Plus tôt ce mardi, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a qualifié « d’incorrect » le fait de parler uniquement d’une seule hypothèse, évoquée par les médecins allemands, alors qu’il existe « la probabilité d’une autre version, d’une 3e et d’une 4e ».

Il a rappelé que l’intoxication par les inhibiteurs du cholinestérase était l’une des premières versions étudiées par les médecins russes.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
États-Unis / Covid-19 : un militaire de la Maison-Blanche testé positif