in ,

La Palestine qualifie de « trahison » l’accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi

L’accord conclu entre Israël et les Émirats arabes unis le jeudi 13 août 2020, est catégoriquement dénoncé par la Palestine.

Elle considère cet accord comme une « trahison » et exige que son ambassadeur soit retiré, a déclaré le porte-parole du Président, Nabil Abu Rudeineh. 

Accord de paix : un jour historique entre Israël et les Émirats arabes unis ce jeudi 13 août

L’accord, conclu par les parties israélienne et émiratie avec l’assistance des États-Unis est qualifié par Donald Trump de « percée spectaculaire ».

Il s’agit d’une « trahison » et l’accord doit être retiré, a fustigé le porte-parole de la présidence, Nabil Abu Rudeineh. La Palestine appelle ainsi les pays arabes à « ne pas suivre l’exemple émirati » et à ne pas céder à la « pression américaine », a ajouté M.Rudeineh. 

Plus tôt dans la soirée, le Président palestinien Mahmoud Abbas a convoqué une « réunion d’urgence » de la direction palestinienne pour discuter de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis. Benyamin Netanyahou a confirmé avoir conclu un accord de normalisation des relations avec les Émirats arabes unis, une percée historique qui permettra de « reporter » les projets israéliens d’annexion de pans de la Cisjordanie. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le Togo veut éviter un remake de l’explosion à Beyrouth

Côte d’Ivoire / Manifestations : la coordonnatrice du GPS arrêtée