La ville chinoise de Wuhan désormais considérée comme une zone à faible risque

La ville chinoise de Wuhan, foyer de la pandémie de Covid-19, a été déclarée le 18 avril zone à faible risque. Ainsi, dans la province du Hubei, il ne reste plus d’agglomération à haut risque ou à risque modéré, annonce la cellule de crise en charge de la prévention et du contrôle de la maladie dans cette circonscription.

Coronavirus : à Wuhan, des habitants autorisés à sortir pour la première fois en 2 mois

« Dans toute la ville de Wuhan, le niveau de risque est faible, dans la province, il n’y a pas de villes ou d’arrondissements à risque modéré ou élevé », indique le communiqué.

Il est à noter que désormais, la province compte 76 villes et arrondissements à faible risque, ce qui fait qu’aucune entité administrative de la province ne représente un risque modéré ou élevé. En plus, les 13 districts de Wuhan ont également été classés comme zones à faible risque.

Coronavirus : La Chine a-t-elle “sous-estimé” le nombre de morts du Covid-19 ?

Selon les critères de risques définis par les autorités provinciales, les villes, les districts et les arrondissements ne présentant aucun nouveau cas au cours des 14 derniers jours sont classés comme zones à faible risque. Ceux qui en recensent moins de 50 ou plus de 50, mais sans foyer concentré, sont considérés comme zones à risque modéré. Finalement, ceux qui signalent plus de 50 cas et ont un foyer concentré sont reconnus comme zones à risque élevé.

Plus d'articles
Les Etats-Unis travailleraient toujours avec l’OMS