in ,

Le chef d’église qui a qualifié la Covid-19 de “ punition de Dieu ” pour le mariage gay” testé positif

Le patriarche Filaret, chef de l’Église orthodoxe ukrainienne (Patriarcat de Kiev), connu pour avoir déclaré à une chaîne de télévision du pays en mars que la pandémie de Covid-19 était “la punition de Dieu pour les péchés des hommes, le péché de l’humanité” en particulier “pour le mariage homosexuel”, a été testé positif au virus.

“Sa Sainteté le patriarche Filaret est particulièrement reconnaissante à tous ceux qui lui montrent leur amour et leurs soutiens à travers des prières pour sa santé”, a déclaré l’église mardi dans un communiqué sur Facebook. 

Brenda Biya, la fille du président, en colère contre des internautes

«Aujourd’hui, l’état de santé du Patriarche Filaret est stable, le traitement continue. Nous vous demandons de continuer à prier pour Sa Sainteté le Patriarche Filaret, afin que le Seigneur Dieu Tout-Miséricordieux et Tout-puissant guérisse le Patriarche de sa maladie. »

L’homme de 91 ans avait fait la Une des journaux après sa déclaration, le groupe ukrainien LGBTQ + Insight ayant poursuivi le dirigeant, affirmant que ses propos pourraient potentiellement alimenter la haine et la discrimination.

Selon la Fondation Thomson Reuters, le but du procès était d’amener Filaret à présenter ses excuses et à une rétractation de sa part et de la chaîne de télévision. 

En plein culte, une prostituée entre dans l’église pour encaisser le pasteur

”Notre objectif est de montrer aux gens qu’il n’y a plus de place pour de telles déclarations de la part des dirigeants de l’église en Ukraine”, a déclaré Olena Shevchenko, responsable d’Insight, à l’organisation en avril.

“De telles déclarations… sont très néfastes car elles pourraient conduire à une augmentation des attaques, des agressions, de la discrimination et de l’acceptation de la violence contre certains groupes”, avait déclaré Maria Guryeva, porte-parole d’Amnesty International Ukraine, à la Fondation Thomson Reuters. 

“En tant que chef de l’église et en tant qu’homme, le patriarche a la liberté d’exprimer ses opinions, qui sont basées sur la moralité, avait répondu l’Eglise au procès.

[Vidéo] Un voleur de poule forcé de manger un poulet avec ses plumes comme punition

Le groupe de réflexion ukrainien Razumkov Center rapporte que les membres du patriarcat de Kiev, l’Église orthodoxe ukrainienne étant une des plus grandes dénominations chrétiennes du pays, représentaient environ 25 % des 27,8 millions de croyants orthodoxes d’Ukraine en 2016. 

Selon le site de base de données LGBT Equaldex , le mariage homosexuel n’est pas reconnu en Ukraine, cependant, les relations entre personnes du même sexe sont légales, rapporte Afrikmag.

Dans le classement des pays européens pour la convivialité LGBTQ +, selon la région européenne de l’Association internationale des lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexuels (ILGA-Europe), sur 49 pays, l’Ukraine est classée 35e. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Changement climatique : Facebook lance un centre d’informations

Premier League : voici les 5 stars les mieux payées sur Instagram