Le lycéen chinois qui avait vendu son rein droit en 2011 pour acheter un iPhone, alité à vie

Le lycéen chinois qui avait vendu son rein droit, en avril 2011, pour pouvoir s’acheter un smartphone et une tablette, se trouve dans un état grave.

Wang Shangkun, aujourd’hui âgé de 25 ans, a développé une infection sur son deuxième et dernier rein quelques mois après l’intervention chirurgicale illégale, causée par le manque de soins postopératoires.

Le jeune homme originaire de la province d’Anhuia souffre désormais d’insuffisance rénale, nécessitant la mise en place d’un traitement de suppléance par dialyse, et doit rester alité à vie.

Alors qu’il était à peine majeur, il est entré en contact, via un forum de discussion en ligne, avec une agence clandestine de transplantation d’organes, qui lui a proposé en contrepartie de son rein, la somme de 22.000 yuan, soit environ 2.800 euros.

L’adolescent, qui rêvait de pouvoir s’offrir un iPhone 4 et un iPad 2, s’est alors rendu dans un hôpital situé dans la province du Hunan, pour se faire opérer.

Peu de temps après, Wang Shangkun est tombé malade et a décidé de tout raconter à sa mère, qui a immédiatement alerté la police avant de l’emmener à l’hôpital.

Dans cette affaire, cinq personnes – trois intermédiaires et deux chirurgiens – ont été condamnées à des peines allant de trois à cinq ans.

Avec Cnews

Similaires