Le prix Nobel de la paix, Dr Denis Mukwege, poursuit son œuvre

Il y a 20 ans, Denis Mukwege ouvrait l’Hôpital de Panzi, à Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo, après avoir soigné une femme violée et mutilée par des hommes armés.

Lire aussi : Liga – Real Madrid : les hommes de Zidane évitent le pire

Il affirme que depuis lors, plus de 50 000 victimes de violences sexuelles ont été soignées par son hôpital.

Le docteur Mukwege espère pouvoir étendre le programme d’indemnisation des victimes d’agressions sexuelles à d’autres pays touchés par les conflits, notamment la Centrafrique, le Burundi et l’Irak.

Lire aussi : [Vidéo] Le prophète prétend guérir les femmes en les embrassant passionnément

En 2018, il a été co-lauréat du prix Nobel de la paix – avec l’activiste irakienne Nadia Murad – pour son engagement en faveur des victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo.

Le médecin va poursuivre “la lutte pour la justice en faveur des victimes, dans le monde entier”, avec l’aide de la Fondation Panzi dont il est le fondateur.

Lire aussi : Etats-Unis : l’assassin de Kennedy poignardé dans une prison

“Reconnaissant que la violence sexuelle dans les conflits n’est pas seulement un problème en RDC, nous voulons élargir notre vision d’une guérison holistique à l’extérieur du pays”, a-t-il promis dans un communiqué.

Denis Mukwege a reçu de nombreux prix internationaux, dont le Prix des droits de l’homme des Nations unies, en 2008.

 

Avec bbc

Plus d'articles
Fifagate : le procureur suisse sortant perd son immunité pour être entendu par la justice