in

Le Togo s’engage pour la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

« La violence sexuelle contre les femmes et les filles prend ses racines dans des siècles de domination masculine. N’oublions pas que, fondamentalement, les inégalités entre les genres qui sous-tendent la culture du viol sont un déséquilibre des pouvoirs », affirme António Guterres.

4 signes qui montrent que votre smartphone a été piraté

Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits humains les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure également l’une des moins signalées en raison de l’impunité, du silence, de la stigmatisation et du sentiment de honte qui l’entourent.

Togo : 1er pays de la CEDEAO exportateur de produits bio vers l’Europe

Les conséquences néfastes de la violence à l’égard des femmes sur le plan psychologique, sexuel et génésique affectent les femmes à tous les stades de leur vie. Par exemple, les désavantages éducatifs précoces constituent non seulement le principal obstacle à la scolarisation universelle et au droit à l’éducation des filles, mais ils sont également responsables de la limitation de l’accès à l’enseignement supérieur et se traduisent par des opportunités limitées pour les femmes sur le marché du travail.

Au Togo, plusieurs activités sont prévues pour commémorer cette journée.



LdC Le réveil (timide) du Real Madrid donne du répit à Zidane

Mercato – Real Madrid : Zidane répond à José Mourinho !

Musique : Mauvaise nouvelle pour Rihanna