in

Le très émouvant discours d’une jeune Burundaise née avec le VIH devant Macron

Amanda Dushime, 18 ans, ambassadrice du réseau « Grandir ensemble », l’assure : « Nous vivons et grandissons avec le sentiment d’un avenir incertain. » La jeune fille a été dépistée tardivement, à l’âge de 11 ans.

À 24 ans, elle vend sa virginité sur les réseaux sociaux à 8 milliards de FCFA et trouve un client de taille

Selon elle, « les soins pédiatriques sont insuffisants » et « certains d’entre nous attendent plus de trois ans avant de savoir si leur traitement fonctionne ». Et d’insister :« Nous ne voulons plus de cela, être soignés à l’aveuglette, nous ne réclamons rien de plus que le respect de nos droits, tout simplement le droit de vivre et d’espérer un avenir. »

« Il faut augmenter le financement pour améliorer la prise en charge des malades, pour que les traitements soient disponibles en permanence et que tous les patients bénéficient d’un suivi biologique et psychologique », a-t-elle également déclaré au « Journal du dimanche », cité par le quotidien Obs.



Kenya : un homme de 35 ans meurt lors d’un marathon s3xuel avec une veuve de 50 ans

Elle tue son fiancé pour une histoire de bague de fiançailles et file en prison

Togo/Aménagement urbain : une nouvelle façon d’appréhender le développement durable

Togo : un Gouverneur annoncé pour le Grand Lomé (Conseil des ministres)