La Commission du genre du Zimbabwe (ZGC), l’organisme public chargé des questions de genre, a été critiquée pour avoir proposé que les universités introduisent un code vestimentaire pour protéger les étudiantes du harcèlement sexuel.

Tanzanie : 30 millions de préservatifs importés



Delis Mazambane, directeur des affaires juridiques et des enquêtes de la commission, a été cité mardi par les médias locaux comme ayant déclaré :”Pour faciliter la vie du professeur, l’université doit se doter d’un code vestimentaire, bien sûr, la Constitution parle de liberté d’expression, mais les institutions sont autorisées à adapter ces dispositions à leurs propres besoins”.

Mme Mazambane a déclaré qu’il y aurait des exceptions à cette politique :”Pendant le week-end, les étudiants peuvent alors porter ce qu’ils veulent, mais lorsqu’ils assistent à des cours, ils ont besoin d’être guidés sur la façon de s’habiller, ce qui permet aux professeurs d’identifier plus facilement que, selon la politique de l’université, vous n’êtes pas habillés de manière appropriée. Elle a ajouté que les relations entre enseignants et étudiants sont inacceptables.

Le doyen des étudiants de la National University of Science and Technology (NUST), Sibongile Kamusoko, aurait déclaré sur le site d’information de ZimLive que le principal défi auquel ils sont confrontés est que les victimes ne signalent pas les abus :”Très souvent, je vois de jeunes hommes se présenter pour signaler que des femmes sont victimes de violence, mais les femmes elles-mêmes n’interviennent pas, de sorte qu’il est impossible de faire quoi que ce soit sans preuves tangibles et sans information”.

Togo : la BAD recrute pour son Programme de Jeunes Professionnels

Une étudiante a suggéré que les universités doivent vérifier le passé des professeurs avant de les embaucher :”Les universités peuvent-elles disposer d’un mécanisme pour déterminer si une personne est l’auteur d’un acte criminel ou si elle a déjà été commis des abus envers des étudiantes dans son milieu de travail, a-t-elle ajouté.

Avec BBC