in

Les 7 aliments les plus difficiles à digérer

Il est possible d’éviter l’inconfort en consommant moins d’aliments connus pour être difficiles à digérer. Il est déconseillé de manger trop d’oignon, qui contient beaucoup de fibres que l’estomac ne parvient pas toujours à digérer complètement. Tout comme l’ail, qui est aussi un aliment fermentescible et ce processus provoque des brûlures d’estomac et des flatulences.

Quant aux légumineuses, bien que riches en protéines, fibres et vitamines, ne sont pas bien supportées par certains estomacs. Elles contiennent beaucoup de fibres et de glucides, des substances complexes à décomposer. Il est possible d’y remédier en les faisant tremper dans de l’eau froide avant la cuisson et en changeant celle-ci à plusieurs reprises. En ce qui concerne les aliments gras et caloriques, ils nécessitent plus de temps pour être digérés et provoquent souvent une sensation de lourdeur.

En outre, les bonbons sans sucre peuvent contenir des polyols hautement indigestes. Aussi, le lactose contenu dans le lait de vache et de brebis et un peu moins dans celui de chèvre, est difficilement assimilé par de nombreux organismes. La mauvaise digestion de ce glucide peut être liée à un manque de lactase, un enzyme permettant la dissociation du lactose en deux types de sucre : glucose et galactose. 

Bien que riches en vitamines, en fibres et en antioxydants, les crudités, si consommées en grande quantité, sont capables de provoquer des troubles de la digestion. Les épices, surtout fortes comme le piment, peuvent quant à elles entraîner des irritations de la gorge, de l’œsophage et de l’estomac chez les organismes sensibles. Cependant, le poivre n’appartient pas à cette catégorie de ce point de vue : il facilite la digestion en stimulant la sécrétion de sucs gastriques, conclut CNews.

Avec Sputnik.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Elon Musk : “Un jour, nous vous ferons voler à bord de Starship”

Togo Appel à candidatures pour des bourses du Gouvernement pour des études à l’étranger

Togo / UL : appel à candidatures pour un programme du CERME